courant fort courant faible

I Fréquent : L’incendie est un accident fréquent.

Il s’en déclare 1 toutes les 2 minutes en France.


Une installation électrique saine, sans surcharge des circuits sur une même prise permet de limiter les risques d’incendie. Il est important de faire entretenir régulièrement les installations de gaz et d’électricité.

Tous les appareils électriques sont potentiellement dangereux. Ils sont responsables d’1 incendie sur 4 : prise multiple utilisée en surpuissance ,fil de lampe abîmé, lampadaire halogène sans grille, abat-jour en papier...



Le feu d'origine électrique se déclenche lorsqu'un câble ou un appareil chauffe anormalement. Les parties combustibles (poussières, plastique...) environnantes s'échauffent à leur tour et prennent feu.

Ces échauffements se produisent particulièrement quand l'installation électrique est vétuste (ampérages inadaptés, absence de disjoncteurs différentiels, section de fils trop fine, circuit surchargé de prises de courant).


Attention à l’installation

  • Même utilisée normalement, une installation vieille de 30 ans peut être dangereuse. En cas de doute, ne pas hésiter à faire établir un diagnostic par un professionnel
  • Une installation électrique saine (norme NFC 15-100) réduit considérablement les risques d'incendie
  • Les installations sont dimensionnées par rapport à l’utilisation prévue à l’origine : en multipliant les appareils et la puissance employée, on multiplie aussi les risques !


À savoir

Depuis 1er janvier 2009 en cas de vente de logement, il est nécessaire que le vendeur fournisse à l’acquéreur un état relatif à l’installation intérieure d’électricité lorsqu’elle a plus de 15 ans. Ce diagnostic réalisé par un professionnel doit dater de moins de 3 ans. Il vérifie l’existence et les caractéristiques :

  • d’un appareil général de commande et de protection, ainsi que de son accessibilité, 
  •  d’au moins un dispositif différentiel de sensibilité appropriée aux conditions de mise à la terre, à l’origine de l’installation électrique, 
  •  d’un dispositif de protection contre les surintensités, 
  •  d’une installation électrique adaptées aux conditions particulières des locaux contenant une baignoire ou une douche.


La loi Morange relative à l'installation d'au moins un détecteur de fumée dans chaque logement précise les conditions auxquelles doivent répondre ces appareils.
Tout foyer français devra ainsi avoir installer au minimum un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) au plus tard le 8 mars 2015.
Les exigences concernant les caractéristiques du détecteur de fumée obligatoire sont régies par la norme EN 14604 qui impose les conditions suivantes:

  • Emettre un signal d’alarme d’un niveau sonore d’au moins 85 dB(A) à 3 mètres
  • Une durée de vie des piles de 1 an minimum
  • Etre équipé d'un bouton de test permettant de vérifier le bon fonctionnement de l'appareil
  • Présenter un indicateur de piles faibles
  • fournir un certain nombre d’indications tel que le nom et adresse du fabricant, norme de référence, date de fabrication ou numéro de lot, type de batterie recommandée ainsi que divers instructions pour l'utilisateur.

Pourquoi une loi rendant les détecteurs de fumée obligatoires?

 

Chaque année en France nous comptabilisons plus de 800 morts et 10 000 sinistrés.
La loi Morange prônant l'installation obligatoire d'au minimum un détecteur de fumée dans chaque logement à pour but de lutter contre les incendies domestiques et les victimes qu'ils engendrent.

Selon les statistiques provenant des pays ayant déjà rendu les détecteurs de fumée obligatoires, cette obligation permet de réduire de 50% le nombre de décès

En effet lors d'un départ d'incendie l'installation d'un détecteur de fumée vous permet d'être alerter/réveiller au plus vite et ainsi, si possible, de maîtriser le feu ou de vous donner le temps nécessaire pour évacuer l'habitation et prévenir les secours en toute sécurité

electricien ile de france courant fort courant faible

electricien ile de france